"Chargement..."

Au Théâtre ce soir

Jean-Michel Ribes, Jean-Paul Alègre, Scali Delpeyrat, Jean-Claude Grumberg, Alphonse Allais, William Shakespeare, Gerard de Nerval, Molière, Edmond Rostand, Alfred de Musset, Corneille, Hippolyte Taine, Alexandre Dumas, Xavier Durringer, Roland Dubillard

  • Mise en scène, scénographie : Alain Grand
  • Assistanat : Sylvain Grangier
  • Dramaturgie : Serge Castella
  • Décor : Lucia Sulliger
  • Costumes, coiffures, habillage : Linda Guenin
  • Maquillage : Marie-Luz Garcia
  • Création lumières : Thomas Roulin
  • Photographies : Hector Sudan
  • Captation : Mathieu Brulhart
  • Montage technique : distribution en cours
  • Personnel d'accueil : Equipe LF
  • Coproduction : Collège du Sud, Compagnie des Longues Fourchettes
Jeu :
  • Lorena Di Gennaro
  • Sarah Alili
  • Damien Margelisch
  • Héloïse Clément
  • Marie-Prune Schaller
  • Hugo Venegas
  • Egor Chernyshev
  • Paul von Däniken
  • Jenifer Fumeaux
  • Giulia D’Onofrio Perez
  • Daniela Sousa Campos
  • Jade Halgand
  • Cyrus Son-U-Ta
  • Elisa Monnard
  • Typhaine Demierre

Représentations

19-20-21 mai 2022 à 20h00
22 mai 2022 à 17h00

Salle de spectacle CO de Bulle
Réservations : info(at)clf-theatre.ch

Synopsis

A

vec la multiplicité d’auteurs et de registres d’écriture, ce spectacle intitulé librement « Au théâtre ce soir » sera de nature multi-facette : vous y découvrirez tout d’abord quelques grands textes classiques et contemporains de la littérature dramatique mais pas uniquement ; nous avons en effet voulu nous(vous) faire plaisir avec quelques petits bijoux tirés de la littérature en général. Ainsi vous l’aurez compris, ce spectacle sera une immersion totale dans cet univers si particulier qu’est celui des saltimbanques : auditions, coulisses, représentations, loges, échauffements sans omettre d’aborder des thèmes tels que le trac et la question du public sans qui le comédien n’existerait pas. Volontairement drôle, tendre, poétique et à grinçant à la fois, ce spectacle permettra aux artistes de s’essayer sur des gammes très variées et prendre un maximum de plaisir au jeu... Parce qu’en définitive, le théâtre est bien-sûr l’endroit d’où l’on regarde mais de toute évidence il est ce lieu de divertissement par excellence, que ce soit par les mots de Corneille ou de Feydeau.